Les clubs de PROA Messieurs ne vont pas diffuser la prochaine journée de championnat Les clubs de PROA Messieurs ne vont pas diffuser la prochaine journée de championnat

Les clubs de PROA Messieurs ne vont pas diffuser la prochaine journée de championnat

Vous connaissez très certainement la FFTT mais peut-être un peu moins la LFTT alias Ligue Française de Tennis de Table. Qui est-elle ? Que fait-elle ? La LFTT est une association loi 1901 qui représente les clubs de PROA Messieurs. Appelée ligue mais pas encore officialisée en tant que telle dans les statuts (ex : LFP, Ligue Football Professionnelle), la LFTT n’en reste pas moins un organisme indépendant qui veille au bon déroulement des actions des clubs de PROA tout en assurant la communication avec l’instance fédérale.

La LFTT représente les clubs PROS du championnat français

La LFTT s’était fait remarquer en mai dernier en annonçant la suspension des diffusions des rencontres PROA de la 16ème journée. Une action en guise de protestation suite à l’absence de décision de l’instance fédérale au sujet de la nouvelle formule par équipes. Une formule qui rappelons-le est appliquée depuis le début de la saison.

LFTT - Ligue Française de Tennis de Table

LFTT – Ligue Française de Tennis de Table

La LFTT et la FFTT en conflit 

C’est aujourd’hui par le biais d’un nouveau communiqué de presse que la LFTT remonte au créneau. La situation semble être une nouvelle fois délicate avec l’instance fédérale. Si le compromis autour de la réforme des équipes avait plus ou moins satisfait l’ensemble des clubs, le problème soulevé aujourd’hui est d’une autre nature. Il concerne la diffusion des rencontres de PROA. Actuellement, la fédération s’occupe d’organiser la retransmission des rencontres de PROA avec en contrepartie l’assurance d’une indemnité de 450€ pour les clubs diffuseurs. Cette indemnité était financée en partie par le sponsoring de Bwin, le site de paris en ligne.

Bwin tennis de table

Le contrat entre Bwin et la fédération n’a pas été reconduit

La FFTT perd un partenaire majeur

Toutefois, le modèle économique a changé en début de saison suite à la non-reconduction du partenariat entre l’instance fédérale et de son désormais ex-partenaire. La fédération a d’ailleurs informé les clubs de la situation la veille du début du championnat. Un contre-temps gênant mais avec tout de même des conséquences immédiates pour les clubs. Un manque à gagner certain (entre 4000€ et 4500€/an) sans compter les frais techniques et humain.

Depuis le 6 septembre et jusqu’à aujourd’hui, les clubs ont assuré bénévolement la diffusion des trois premières journées. Depuis, aucune offre n’a été proposée (hormis celle du bénévolat) par l’instance fédérale et toutes les tentatives de conciliation de la LFTT ont été refusées. La FFTT souhaite pour le moment conserver l’entière propriété de la PROA sans apporter une solution financière viable aux clubs. 

Les finances au coeur du problème

Les finances des clubs au coeur du conflit

Quel avenir pour la diffusion sur internet ?

De ce fait, la LFFT a décidé d’agir de manière forte en affichant son mécontentement. Aucune retransmission ne sera assurée pour la prochaine journée annonce le communiqué de presse. Une situation aussi bien regrettable pour l’image de la PROA, pour les clubs mais également pour tous les fans de la PROA qui avaient pris habitude de regarder les rencontres en streaming.

Quel est l’avenir médiatique de la PROA ? Est-ce que la fédération va trouver les finances pour indemniser les clubs ? Est-ce qu’ils vont pouvoir assurer directement la retransmission des rencontres via leur chaîne facebook, youtube ou dailymotion ? Des interrogations que la LFTT et la FFTT vont devoir résoudre rapidement. En attendant, c’est le PING Français et ses 207000 licenciés qui sont pénalisés..


Communiqué de presse de la LFTT

La Ligue Française de Tennis de Table, représentant les clubs de Pro A masculin, a été informée le 31 Août 2016, à la veille du début du championnat, de la non reconduction du contrat liant la société B Win à la Fédération Française de Tennis de Table. Ce dispositif, mis en place à l’initiative de certains clubs il y a plus de dix saisons (Pontoise Cergy, La Romagne), permettait de diffuser et de financer les retransmissions du championnat de Pro A de tennis de table sur le Net.

A ce jour, aucune autre alternative n’ayant été proposée aux clubs, par la FFTT, autre qu’une prise en charge complète et gracieuse par les clubs de l’Elite, la Ligue Française de Tennis de Table déplore l’arrêt des retransmissions du championnat de Pro A Masculin dès la prochaine journée, situation qui va pénaliser l’ensemble des internautes passionnés par notre discipline. 

Malgré le fait de n’avoir jamais été associée aux démarches de recherche de partenariats, et tout comme elle l’a déjà proposé à maintes reprises, la Ligue Française de Tennis de Table reste disposée à réfléchir avec l’ensemble des acteurs en charge de ce dossier pour que notre championnat, l’un des plus relevés d’Europe, puisse bénéficier d’une couverture médiatique à la hauteur du spectacle proposé.


Nota : La LFTT comprend à ce jour 9 clubs de PROA affiliés.

  • La Romagne, Chartres, Hennebont, Roanne, Istres, Caen TTC, Jura Morez, Pontoise-Cergy et Angers.


Dans la continuité

Dragan Stamenkovic
Dragan Stamenkovic 3093 posts

Le Ping plus qu'un sport, une passion !

Donne ton avis sur cette actualité

Il n'y a pas encore de réaction

Devenez le premier a apporter un avis à cette actualité !

Partager mon avis