Les clubs de PROA et PROB vont devoir passer à la caisse

Les clubs de PROA et PROB vont devoir passer à la caisse

On avait parlé le mois dernier. La fédération a commandé un audit auprès d’un cabinet d’expertise externe afin de trouver des solutions pour réformer le championnat de PROA et PROB. Confié au cabinet « Mouvens-Sport« , l’audit devait être au préalable livré le mois prochain mais a dû être décalé en raison d’un retard important. Au delà de l’initiative surprenante et imposée aux clubs, l’audit a surtout fait réagir par rapport à son coût élevé. Le courrier de Christian PALIERNE, président de la fédération française de Tennis de Table », envoyé aux présidents de clubs de PROA et PROB a révélé le montant de l’opération oscillant entre 35000€ et 88000€. Une somme très importante et visiblement approximative. L’écart de 53000€ parle de lui même.

Les clubs de PROA et PROB vont payer en grande partie l’audit

Si tout laissait à penser que la note serait réglée par la fédération, nous apprenons aujourd’hui qu’elle sera en réalité payée en grande partie par les clubs de l’élite nationale. Le procès verbal publié par la fédération début mars a révélé l’information :

« L’audit sera réalisé par le cabinet d’études et de conseil Mouvens-Sport. Les clubs de PRO participeront en partie au coût de cet audit par l’intermédiaire d’une augmentation des droits d’engagement. »

Une décision étonnante par rapport au contexte économique difficile des clubs. Une décision d’autant plus surprenante compte tenu du contexte conflictuel entre la majorité des clubs PROS et la fédération. Les actions répétées de la LFTT (Ligue française de Tennis de Table) en sont le parfait exemple. Mais si la décision risque d’être mal reçue, elle va sans conteste faire monter la pression. Nous avons contacté plusieurs présidents de clubs de PROA et PROB et aucun d’entre eux n’a été mis au courant de la nouvelle directive fédérale. 

Combien les clubs de PROA et PROB vont payer ? 

Audit de la PROA et PROB

Audit de la PROA et PROB

Autre décision qui devrait attiser les tensions, le procès verbal ne révèle pas le montant exact de la répartition du coût par club. Il ne fait écho que d’une « partie du montant » sans pour autant détailler sa répartition. Est-ce qu’un club de PROA va plus payer qu’un autre de PROB ? Est-ce qu’un club de l’élite féminine va plus payer qu’un autre de l’élite masculine ? Aucune information n’a été apportée par l’instance fédérale qui laisse planer le doute et la confusion.

Nous nous sommes toutefois essayé à un calcul approximatif. En partant du principe que le « participeront en partie » correspond à 90% du montant basé sur un audit facturé au minima à 35000€, les clubs devront se départager la somme de 31500€. Ils auront donc en moyenne une augmentation de 900€ sur leur droit d’engagement des équipes. Pour cette saison, ceux-ci s’élevaient à :

  • Pro A Messieurs : 2 850,00 € – (caution : 2 000€) 
  • Pro A Dames : 1 425,00 € – (caution : 1 000€) 
  • Pro B Messieurs : 2 110,00 € – (caution : 2 000€) 
  • Pro B Dames : 1 055,00 € – (caution : 1 000€)
Logo de la PROA et PROB

Logo de la PROA et PROB

 

La réforme de la PROA et PROB dans la tourmente

Si l’augmentation des droits d’engagement des équipes de PROA et PROB risque d’assombrir un peu plus le climat ambiant, son annonce et mode de diffusion laissent perplexe. Publiée en catimini dans le procès verbal de mars sans avoir prévenu au préalable les clubs concernés, la décision fédérale révèle au grand jour les difficultés de l’institution à réformer le haut niveau du championnat français. Après avoir perdu son unique sponsor en début de saison et vu l’arrêt de la diffusion de certains matchs de PROA, empêtré depuis dans un conflit de longue date avec la LFTT puis tout récemment dans un autre lié à la double licence, la FFTT ne semble pas trouver de solution. L’audit imposé aux clubs et toujours en cours de réalisation n’avait pas révélé toutes ses subtilités. Au delà de son coût exorbitant, les clubs de l’élite nationale ne s’attendaient pas à le financer en grande partie. A moins d’une autre surprise de dernière minute, ils devront passer à la caisse.


Dans la continuité

Dragan Stamenkovic
Dragan Stamenkovic 3093 posts

Le Ping plus qu'un sport, une passion !

Donne ton avis sur cette actualité

Il n'y a pas encore de réaction

Devenez le premier a apporter un avis à cette actualité !

Partager mon avis