Pascal Berrest : Crédit photo : ITTF Pascal Berrest : « Les championnats de France ne sont pas représentatifs du niveau international »

Pascal Berrest : « Les championnats de France ne sont pas représentatifs du niveau international »

La fédération française de Tennis de Table était passée ce matin à l’offensive par la voix de son président Christian Palierne. C’est au tour ce soir de son Directeur Technique National d’apporter sa pierre à l’édifice avec pour objectif non avoué d’éteindre la polémique autour de l’affaire Ouaiche. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les déclarations de Pascal Berrest devraient provoquer le résultat inverse.  

Pascal Berrest : « Cette compétition ne figurait pas dans les étapes du processus de sélection olympique »

Le directeur Technique National n’en démord pas et reste figé sur ses positions tout comme son président qui arbore dans le même sens. Pascal Berrest a tout de même souhaité apporté un complément d’informations autour de la non-sélection de Stéphane Ouaiche. Il a déclaré sur le site de l’instance fédérale :

« Première vérité, toujours bonne à rappeler : l’improvisation n’avait pas, et n’a jamais eu sa place dans le processus de sélection. Les règles de sélection figuraient dans un document validé par le comité directeur de la FFTT en date du 5 décembre 2015 et par la commission consultative de sélection olympique du CNOSF à l’automne dernier. Son contenu n’a pas été modifié d’une seule virgule depuis sa publication. Toutes les personnes concernées par cette sélection (joueurs, entraîneurs, dirigeants) en ont été informées par écrit. Je m’étonne donc de la réaction et des propos extrêmement virulents tenus par l’entourage de Stéphane Ouaiche suite à l’annonce de la sélection. La FFTT a respecté ses engagements, notamment auprès du CNOSF. L’inverse aurait été une faute. »

Si il s’appuie sur un document largement contestable compte-tenu de l’absence réelle de justification, Pascal Berrest poursuit son argumentation via un autre document qui concerne lui, les critères de sélection. 

Deuxième rappel : les critères de sélection. Ils ont été établis en tenant compte des règles de l’ITTF, puis affinés au niveau national. Si les championnats de France constituent un rendez-vous national important, ils ne sont pas représentatifs du niveau international. C’est la raison pour laquelle ils ne figuraient pas parmi les critères de sélection. Les absences de Simon Gauzy et Emmanuel Lebesson, retenus par le TQO européen, ont conforté ce choix de ne pas tenir compte des résultats des championnats de France dans la sélection olympique.

Pascal Berrest : « Son titre national ne lui octroie donc en aucune manière une sélection automatique pour les Jeux de Rio »

Certain de ses propos, Pascal Berrest ajoute : 

« Certes, Stéphane Ouaiche a réalisé une belle performance pour décrocher le titre de champion de France. Mais, et j’insiste sur ce point, cette compétition ne figurait pas dans les étapes du processus de sélection olympique. Cela a été annoncé comme tel depuis le début de saison. Pour rappel, Stéphane Ouaiche a participé aux championnats d’Europe 2015 sans avoir été sacré champion de France la même année. Son titre national ne lui octroie donc en aucune manière une sélection automatique pour les Jeux de Rio. Si sa déception est légitime, le ressentiment de son entourage à l’égard de la Fédération, et particulièrement celui de son entraîneur, l’est beaucoup moins au regard des règles de sélection clairement établies. »

Le Directeur Technique National n’en démord pas et assure que la sélection tricolore aux Jeux Olympique aura belle allure.

« A l’arrivée, l’équipe qui défendra pour la première fois de l’histoire les couleurs tricolores aux Jeux olympiques a belle allure. Sa composition a fait l’unanimité des entraîneurs du collectif national. Le choix de Tristan Flore comme troisième joueur pour l’épreuve par équipes s’est fait à l’unanimité, le jeune Français ayant démontré la complémentarité de son système de jeu avec nos leaders. Quant à Benjamin Brossier, désigné réserviste, sa progression, sa régularité, son dynamisme et son état d’esprit, révélés cette année aux championnats du monde par équipes à Kuala Lumpur, en font l’indispensable soutien aux trois titulaires. »

pascal-berrest

Pascal Berrest

Les sorties médiatiques de Pascal Berrest régulièrement dénuée de tact n’ont jamais laissé insensible le monde pongiste. Celle d’aujourd’hui vient une nouvelle fois attester du malaise ambiant au plus haut du niveau du tennis de table français. Nous aurons bien le temps de revenir sur ses déclarations qui sont largement critiquables voire erronées pour la plupart. Il ne fait en tout cas  aucun doute que la fédération souhaite rétablir aujourd’hui un semblant de stabilité et ce à quelques mois des Jeux Olympiques de RIO. Une stabilité encore fébrile à l’image de l’offensive médiatique et combinée du Directeur Technique National et de son président Christian Palierne.

Christian Palierne FFTT

Christian Palierne, président de la fédération française de tennis de table – Crédit photo : FFTT

Si ils s’étaient vu agir en pompier de service avec leurs déclarations, ils viennent surtout aujourd’hui de transformer l’espace médiatique pongiste en véritable feu de forêt. Une gigantesque incendie qui résume à lui seul la politique appliquée depuis 5 ans. Une politique qui destructure l’ensemble du PING français, une politique âpre et sans partage, une politique de pression, une politique qui transcende les composantes du PING Français et qui a déjà alerté le Ministère des Sports par la voix des Techniciens en colère.

Si les tous les acteurs du Tennis de Table Français étaient jusque là pour certains sur la réserve et d’autres simple spectateur, ils pourraient bien très prochainement prendre la parole et agir. La pétition lancée il y a quelques jours et qui a déjà réunie plus de 2700 soutiens en est le parfait exemple. Tout comme le collectif de passionnés réunis autour de l’action FFTT2017. De quoi sera fait l’avenir du PING Français ? Personne ne le sait si ce n’est qu’il existe des voies alternatives avec des idées nouvelles. Bonnes ou mauvaises, elles ne pourront en tout cas pas être pire que celle appliquées depuis 5 ans !


Dans la continuité

Dragan Stamenkovic
Dragan Stamenkovic 3093 posts

Le Ping plus qu'un sport, une passion !

1 Commentaire - Participe toi aussi au débat

  1. Fry
    mai 19, 20:55 Reply
    C'est une vaste blague ! Parceque le tournoi de sélection INSEP lui a une valeur ? Tocard va !

Partager mon avis