Une balle plastique coupée en deux.. | La Hérain est mon royaume Une pétition pour la fin de l’arnaque des balles de Ping en plastique

Une pétition pour la fin de l’arnaque des balles de Ping en plastique

On en parlait hier dans nos colonnes, Denis CHATELAIN, rédacteur sur le blog du Hérain est royaume (Amiens Tennis de Table) a poussé un cri du coeur concernant les balles plastiques. Une lettre acide, puissante et empreint d’une réalité qui fait aujourd’hui débat dans les clubs et auprès des pongistes. Si l’aspect « technique » des balles, leur faible qualité et autres prix exorbitants ont été soulevés, la lettre a également pointé du doigt la gestion des institutions qui auraient volontairement ou involontairement mal géré l’arrivée des balles plastiques. Il en résulte depuis, un climat agité au sein des clubs voire même orageux auprès des pongistes.

Une pétition pour la fin de l’arnaque des balles plastiques

Une balles plastique coupée en deux..

Une balle plastique coupée en deux.. | La Hérain est mon royaume

Si la tempête planait comme l’ombre d’un géant qui souhaite tout écraser sur son passage, la lettre de Denis CHATELAIN a visiblement réveillé les consciences et unifié la colère des pongistes. Elle est aujourd’hui matérialisée par une pétition lancée par Bruno GHESQUIERE, pongiste au club de Roncq ULJAP situé dans Le Nord-Pas-de-Calais Hauts-de-France. Plus que de la colère, la pétition résonne comme un cri d’exaspération face à une situation qui touche l’ensemble du PING français.

A l’aube d’un sport qui doit se transformer pour attirer un nouveau public, les clubs se trouvent aujourd’hui asphyxiés financièrement par le coût onéreux des nouvelles balles. Le renouvellement permanent des stocks dû au nombre important  balles cassées est également au coeur du conflit. Du côté des pongistes, la qualité est également mise en cause tout comme les sensations de jeu qui laissent à désirer.

Vous l’aurez compris, la pétition lancée par Bruno GHESQUIERE est un appel au changement pour trouver une solution viable dans l’avenir. Cette solution pourrait bien être politique comme le rappelle la pétition. En effet, celle-ci sera envoyée au président de la fédération française de Tennis de Table. En attendant, si vous êtes concernés par le « problème des balles plastiques« , vous pouvez d’ores et déjà signer la pétition via la plateforme change.org. Lancée en début d’après-midi, elle a déjà récolté plus de 60 soutiens.


Dans la continuité

Dragan Stamenkovic
Dragan Stamenkovic 3093 posts

Le Ping plus qu'un sport, une passion !

Donne ton avis sur cette actualité

Il n'y a pas encore de réaction

Devenez le premier a apporter un avis à cette actualité !

Partager mon avis