Rozenn Jacquet-Yquel : De la ruche de l’INSEP à la ruche du vide sidéral !

Rozenn Jacquet-Yquel : De la ruche de l’INSEP à la ruche du vide sidéral !

L’affaire #Ouaiche soulève bien des interrogations et ne laisse indifférent aucune composante du tennis de table France. Si près de 3000 soutiens ont publiquement exprimé leur mécontentement à travers une pétition en ligne, la Fédération Française emmenée par Christian Palierne et Pascal Berrest a aussitôt répliqué dans les médias. Du site officiel de l’instance fédérale jusqu’à Ouest-France, les responsables du PING Français ont tenté de calmer la polémique en apportant des réponses. Des réponses qui se sont avérées erronées voire pour d’autres complètement hors sujet et qui n’ont fait qu’amplifier le sentiment d’incompréhension et de colère du monde pongiste.

La fuite des talents de l’INSEP

Rozenn Jacquet-Yquel

Rozenn Jacquet-Yquel – Crédit photo : Youtube Record 2014

Nous en avons largement parlé depuis plus d’un an sur le média, l’INSEP que la fédération tente de vendre comme le lieu incontournable du regroupement des pongistes de haut niveau est en réalité en pleine déroute et loin des objectifs fixés par le ministère de sports. Les meilleurs joueurs ont fui le centre d’entraînement pour de meilleurs horizons et le niveau général est à la baisse. Selon nos informations, nombreux parmi eux ont émis des doutes sur la capacité de l’encadrement fédéral à assumer sa mission. Les entraîneurs sont directement visés tout comme les gestionnaires du pôle. Et si il y en a bien une qui s’est fait remarquer dernièrement, c’est bien Rozenn Jacquet-Yquel. Elle s’est lâchée dans les colonnes du Parisien en vantant les mérites de l’INSEP tout en égratignant (insultant) à demi-mot toutes les composantes du PING Français. Elle a déclaré :

Rozenn Jacquet-Yquel : « Je ne vois pas comment on pourrait aller aux Jeux sans passer par l’Insep »

« Les meilleurs Français ont toujours fréquenté ces murs. Je ne vois pas comment on pourrait aller aux Jeux sans passer par l’Insep. Un pongiste, seul dans son club à l’autre bout de la France, n’en a pas les moyens : le personnel, les infrastructures, les compétences »

Des propos nauséabonds qui en disent long sur le sentiment général qui prédomine chez celle appelée  par le Parisien « La Patronne de l’INSEP« . Comment Rozenn Jacquet-Yquel de par sa fonction peut-elle exprimer de tels propos ? A-t-elle oublié que le n°1 français et qualifié pour les Jeux Olympiques de RIO ne s’entraîne plus à l’INSEP depuis 3 ans ? A-t-elle oublié que tous les pongistes tricolores ont déserté le centre d’entraînement pour de meilleurs horizons ? Ne sait-elle pas qu’il existe d’autres centres d’entraînement à l’image de celui de la Garde Voeux Hennebont, PPCV Villeneuve, Lys-Lez-Lannoy, Argentan, La Romagne et tant d’autres qui détectent, forment et propulsent des joueurs jusqu’en équipe de France ? Ne sait-elle pas que les 3 derniers champions de France en titre n’ont pas fréquenté les tables de l’INSEP ? Les propos de Rozenn Jacquet-Yquel sont insupportables et ne viennent que confirmer la vision politique désastreuse du président Christian Palierne et de son DTN Pascal Berrest.

Rozenn Jacquet-Yquel

Rozenn Jacquet-Yquel – Crédit photo : Youtube Record 2014

Enfin en déclarant : « Un pongiste, seul dans son club à l’autre bout de la France, n’en a pas les moyens : le personnel, les infrastructures, les compétences« , Rozenn Jacquet-Yquel ne s’en prend pas seulement au haut niveau mais à toutes les composantes du PING Français. Nous rappellerons à cette chère responsable fédérale qu’elle doit son poste à des milliers des bénévoles et salariés qui oeuvrent au quotidien pour faire fonctionner les clubs. Des présidents qui font tout pour le bon fonctionnement de leur club, engagent leur temps, leur argent au détriment de leur vie de famille . Elle doit également son poste aux entraîneurs/éducateurs qui détectent, forment, encadrent et accompagnent des milliers de joueurs pour les faire progresser avec l’espoir infime de les voir un jour atteindre le très haut niveau et pourquoi pas l’équipe de France. Rozenn Jacquet-Yquel insulte littéralement les quelques 200000 licenciés de la fédération.

La prémonition de Rozenn Jacquet-Yquel

De plus, en se permettant de juger les infrastructures et les compétences, elle valide par ses propos son décalage complet avec le reste du PING Français. Recroquevillée aujourd’hui dans les bureaux de l’INSEP où elle gère l’administratif, cette chère responsable ferait mieux d’ouvrir les yeux et de sortir un peu de son cocon Insépien. Il y a de très beaux centres d’entraînement en France où même les compétences côtoient le haut niveau. Visiblement, l’INSEP souffre toujours de quelques lacunes à ce niveau..

On l’expliquait en préambule de l’article, l’affaire #OUAICHE soulève bien des interrogations. Si la sortie médiatique de Rozenn Jacquet-Yquel a circulé il y a quelques jours dans le monde pongiste, elle datait en réalité du 14 avril dernier. Un détail qui prend encore plus de poids quand on remet chronologiquement les faits en place. L’officialisation de la sélection française pour les Jeux Olympiques de RIO a été publiée sur le site fédéral le 12 mai dernier. Soit Rozenn Jacquet-Yquel a été une remarquable visionnaire soit elle connaissait tout simplement la sélection à l’avance. De là à penser que les dés étaient joués d’avance, il n’y a qu’un pas. Cruel pour Stéphane Ouaiche dira-t-on, dommageable aussi pour le PING Français !


Dans la continuité

Dragan Stamenkovic
Dragan Stamenkovic 3093 posts

Le Ping plus qu'un sport, une passion !

Donne ton avis sur cette actualité

Il n'y a pas encore de réaction

Devenez le premier a apporter un avis à cette actualité !

Partager mon avis